Gaz renouvelable, un marché à fort potentiel

Gaz renouvelable, un marché à fort potentiel

En 2050, la France pourrait être autonome en gaz renouvelable et même exportatrice. Reste à industrialiser les procédés.

Demain, le gaz sera renouvelable. Et pas uniquement sous forme de bioGNV (gaz naturel pour véhicules) comme carburant de substitution au diesel. Des chaudières individuelles aux centrales électriques, 100 % de la consommation française en gaz pourrait être satisfaite par du méthane produit à partir de biomasse, de déchets et d’électricité verte en surplus. Et ce à l’horizon 2050, comme le démontre une étude de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). Les ressources sont disponibles. L’idée n’est pas nouvelle, mais il faut passer à l’industrialisation des procédés.

Lire dossier dans 

https://www.usinenouvelle.com/article/gaz-renouvelable-un-marche-a-fort-potentiel.N888134