ENGIE approvisionne le premier train de passagers à hydrogène

ENGIE approvisionne le premier train de passagers à hydrogène

ENGIE approvisionne le premier train de passagers à hydrogène renouvelable au monde lors d’un test aux Pays-Bas

ENGIE, leader de la transition zéro-carbone, a approvisionné en hydrogène avec succès un train de passagers lors d’un essai pilote dans le nord des Pays-Bas qui a eu lieu entre le 27 février et le 11 mars.

L’essai de Coradia iLint, le premier train de passagers à hydrogène renouvelable au monde, est mené par la province néerlandaise de Groningue, conjointement avec Alstom,  multinationale française du transport ferroviaire, Arriva, l’opérateur ferroviaire local, ProRail, l’agence néerlandaise d’infrastructure ferroviaire et DEKRA, un organisme de contrôle indépendant.
 

Ce train est alimenté par une pile à combustible à hydrogène qui produit de l’énergie électrique pour la traction. Il n’émet que de l’eau et de la vapeur pendant son fonctionnement, ce qui représente une alternative propre pour le gouvernement régional dont l’ambition est de remplacer les flottes diesel circulant sur les lignes non-électrifiées et d’atteindre ses objectifs de zéro-émission de carbone. Aux Pays-Bas, le réseau ferroviaire est constitué d’environ 1 000 km de lignes non-électrifiées.  Une centaine de trains diesel circulent actuellement sur ces lignes chaque jour. Ce projet commun vise à démontrer que la pile à hydrogène est une technologie idéale pour parvenir à un transport ferroviaire neutre en carbone.
 

Les essais du train ont été réalisés, sans passagers sur les 55 km de la ligne entre Leeuwarden et Groningue, à une vitesse pouvant atteindre 140 km / heure. Pendant le test, ENGIE a fourni de l’hydrogène renouvelable et a exploité la station de ravitaillement mobile. Energystock, filiale de Gasunie, une société d’infrastructure de transport et de stockage de gaz, a fourni ses services de conversion pour rendre l’hydrogène renouvelable disponible.
 

À ce jour, ENGIE a effectué avec succès six ravitaillements du train, cet essai pilote constituant la première étape d’un déploiement à plus grande échelle. Des trains à hydrogène pourraient être introduits aux Pays-Bas dès 2024. ENGIE et Alstom continueront à collaborer pour développer des trains à hydrogène renouvelable dans le nord des Pays-Bas.  
 

Michèle Azalbert, Directrice générale de la Business Unit Hydrogène d’ENGIE :

« Ce projet pionnier incarne notre vision selon laquelle l’hydrogène renouvelable est le chaînon manquant pour accélérer la transition vers un monde zéro-carbone.  Grâce à cette expérience dans le domaine ferroviaire aux Pays-Bas, ENGIE renforce sa position de leader dans le développement de solutions hydrogène renouvelable à l’échelle industrielle »
 

« Le succès de cet essai pilote va nous permettre de déployer cette solution pour soutenir l’objectif des collectivités locales du nord des Pays-Bas pour des transports publics zéro-émission et étendre le développement de l’hydrogène renouvelable à d’autres pays et régions, comme la France, où des trains à hydrogène sont déployés ».
 

Pour répondre au besoin de grandes quantités d’hydrogène renouvelable, ENGIE et son partenaire Gasunie travaillent sur un projet commun de production d’hydrogène à grande échelle à Groningue, HyNetherlands, dans lequel ENGIE développe l’électrolyseur et Gasunie les infrastructures nécessaires. Ce projet vise à fournir de l’hydrogène renouvelable pour convertir l’ensemble de la flotte de trains de passagers régionaux fonctionnant au diesel et accompagner le nord des Pays-Bas dans la décarbonation du secteur ferroviaire ou encore de l’industrie chimique dans la région.

 

Communiqué de presse